Loading....

Lettre aux Signataires du Manifeste pour l’Algérie Nouvelle – Alger – 11 juillet 2019

Alger, le 11 juillet 2019

Cher (e)s ami(e)s,

L’espoir d’un avenir démocratique est, chaque jour, revivifié par les millions de concitoyen(e)s, de toutes conditions et catégories sociales.

Depuis le 22 février, le peuple algérien dans sa diversité et sa pluralité a mis ainsi en branle une véritable révolution démocratique pacifique pour sortir du système autoritaire et mafieux en place. C’est avec lucidité et dans l’union qu’il déjoue les velléités perfides de la contre révolution du pouvoir.

Aujourd’hui, il attend de son élite la formulation d’une traduction politique de ses revendications comme base du projet de construction de l’alternative démocratique qui l’insère en harmonie dans l’Humanisme et la modernité politique. C’est dans ce cadre qu’a été initié le manifeste pour l’Algérie nouvelle.

En notre qualité d’acteurs politiques à l’origine du lancement du Manifeste pour l’Algérie nouvelle, nous avons le devoir de vous rendre compte du chemin parcouru et d’esquisser une première évaluation de l’initiative, ainsi que quelques règles éthiques et perspectives pour sa promotion.

Au lancement de la pétition, dont la presse écrite a rendu compte inégalement de la démarche, nous étions près de 200 signataires. A ce titre, nous saluons El Watan, Le matin, Algérie patriotique, TSA, Maghreb émergent ainsi que l’Humanité en France, pour avoir publié intégralement le texte du manifeste et la liste des premiers signataires.

Moins de 24h après sa publication en tant que page Facebook en date du 14 avril dernier, la pétition fut bloquée durant près de sept semaines de toute présence sur ce réseau social vital pour sa diffusion publique. Des forces hostiles aisément identifiables l’avaient signalée à l’administration de Facebook comme contraire aux normes et règles de la communauté.

Plutôt que de nous décourager, ce qui devait être le but recherché, ce blocage provoqua l’effet inverse. Il nous a conforté dans nos convictions et nous a rassurés de la pertinence du contenu du Manifeste.
D’emblée nous avions bien sûr tenté de pallier à cette contrainte par la mise en ligne de la pétition sur le réseau Avaz et par la création d’un site Web domicilié en Europe sous l’intitulé de :

www.manifeste-algerie-nouvelle.com

Mais l’opération n’a pas été un grand succès. En effet, même l’intitulé était interdit de tout partage, y compris en messagerie privée.

En dernier lieu, la pétition a été remise en ligne sur change.org et, là, le réseau Facebook ne bloque plus son partage. Toutefois, depuis moins de dix jours, Facebook a enfin levé l’interdiction à l’encontre de cette pétition et son partage sur ce réseau est de nouveau possible.
Désormais le nombre de concitoyens signataires ne cesse de s’accroitre. En une douzaine de jours, il a atteint plusieurs milliers, inégalement répartis entre les différentes wilayas et divers pays de résidence de notre diaspora. Le rythme frôle les 50 signataires jour.

Par ailleurs et pour promouvoir son contenu, plusieurs milliers d’exemplaires du manifeste sont distribués à Alger depuis plusieurs vendredis, lors des différentes marches. Des rencontres publiques autour du manifeste ont été également organisées dans plusieurs wilayas du centre du pays afin de vulgariser son contenu.

Aujourd’hui, chiffre et rythme de progression des signatures sont très appréciables, mais de gros efforts doivent encore être fournis si l’on veut développer un mouvement d’opinion qui pèsera sur l’évolution des événements et des décantations en cours. Pourquoi ne pas partir optimiste et œuvrer pour un million de signatures ? Ce chiffre est parfaitement raisonnable sachant, en toute modestie, que d’un coté, le Manifeste installe une perspective pertinente dans le débat public et, que de l’autre, la notoriété et la crédibilité des dizaines de premiers signataires autorisent réellement une telle ambition.

A ce titre, un appel particulier est adressé aux illustres femmes et hommes de culture et de savoir parmi nos signataires afin d’intervenir et s’exprimer en public pour la défense et la promotion des idées du manifeste. Yes, we can, si nous dégageons une stratégie d’information efficiente et si tous les signataires anciens ou nouveaux s’y mettent et c’est ce à quoi nous vous invitons toutes et tous, cher(e) ami(e)s.

Continuer à le faire signer par ses amis et ses connaissances, s’échiner à promouvoir son contenu en participant activement aux marches citoyennes, sa large distribution, à travers des conférences publiques, des contributions dans la presse écrite ou électronique, des débats dans les médias de l’audio-visuel, ou encore en alimentant le site web qui lui est dédié sont autant de moyens de faire converger sur la vision qu’il esquisse et d’allonger la liste des signataires.

Ces actions et objectifs requièrent un minimum d’organisation de la part des signataires. Pour cela, nous proposons à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de se constituer avec nous en Collectifs des amis du Manifeste pour l’Algérie nouvelle ( AMAN). Le premier noyau de ce collectif a été installé le 22 juin 2019, à Alger. Il demeure ouvert à toute bonne volonté signataire et sera décliné progressivement aux différentes Wilayas et pays de résidence des concitoyens signataires.

Vous pouvez faire part de votre adhésion ou opinions au Collectif des Amis du Manifeste en nous écrivant à l’adresse :

manifestealgerienouvelle@gmail.com

Il va sans dire que les amis du Manifeste ne peuvent prétendre à représenter les signataires, étant seulement chargés de porter et relayer la parole de son contenu. Ce collectif, distinct du Manifeste et de ses signataires, aura pour mission principale de porter la parole du Manifeste auprès de nos concitoyens. Il faut bien entendu, veiller, lors des activités et débats publics organisés dans ce cadre, à s’inspirer, avec rigueur et éthique, du contenu du manifeste.

Merci à tous nos concitoyen(ne) s de continuer à déployer l’étendard des droits et libertés en faveur de l’Algérie. Merci à toutes et à tous de rester ensemble et d’élargir l’audience du Manifeste chaque jour plus.

Gloire aux martyrs de la Nation et de la démocratie.

Signé les amis du Manifeste pour l’Algérie nouvelle (AMAN) :

Les Fondateurs :

AIT YAHIA Ouali,

AIT MOHAMED Madjid,

BADAOUI Ahmed,

BOUDJEMA Hacene,

BOUNOUR Sabah,

BOUSELOUA Nadia,

BRAHIMI Ali,

KEBIR Slimane,

Cherifa KHEDDAR,

CHITOUR Fadila,

LADDADA Mohamed,

LALIAM Mustapha,

LESBET Bedina,

MADJOUR Said,

MEZAR Nacer,

MIDJEK Fella,

MIRA Tarik,

MOULA Ramdane,

OUAZAR Hamid,

NAILI Djabria,

TALEB Azeddine,

Back To Top